La narration dans l’aménagement urbain

Le cas du réaménagment de la Place Napoléon (la Roche sur Yon – 85) et « Les Animaux de la Place » (compagnie La Machine) (mémoire de master Architecture, mention recherche – septembre 2013)

En 2012 commence le réaménagement de la Place Napoléon à la Roche-sur-Yon (85). Lieu emblématique, et place centrale de la ville, cette étendue de 2 hectares de la ville napoléonienne est jusque là occupée par un parking qui n’empêche pas la désertification du centre-ville. Afin d’attirer de nouveau les Yonnais dans le Pentagone (nom donné au centre-ville napoléonien par la forme géométrique produite par les boulevards qui le délimitent), la municipalité entame une série de travaux dont la Place Napoléon fait partie. Les aménagements urbains sont alors menés par Alexandre Chemetoff, architecte-paysagiste, accompagné de François Delarozière, directeur artistique de la compagnie La Machine, qui accompagnera les transformations par une narration : « La légende des animaux de la Place ».

Ce travail de mémoire suit l’ensemble des travaux de cette opération et observe les réactions des spectateurs, habitants, touristes , ainsi que la mise en place du bestiaire mécanique issue de la légende et installé de manière pérenne sur la Place Napoléon. À travers le recueil photographique, le glanage des réactions, et les interviews, ce mémoire pose la question suivante : l’expérience de la narration de la légendes des Animaux de la Place, produit-elle un nouveau modèle d’aménagement urbain ?

Recherches et rédaction : Clémence Gabilleau

Mémoire consultable bibliothèque ensa Nantes